Pêche à pied

Bonnes pratiques de la pêche à pied et tailles des coquillages et mollusques en atlantique

 

Préparation de la pêche :

  • S'informer des dangers du lieu de pêche auprès des pêcheurs locaux, de la mairie, des associations, etc.
  • S'informer du classement de salubrité de la zone de pêche envisagée (A et B : pêche possible ; C et D : pêche interdite) auprès des mairies, des offices du tourisme, des services des directions interrégionales de la mer, des directions départementales des territoires et de la mer et des délégations la mer et au littoral. éviter les zones portuaires et les estuaires insalubres.
  • Consulter l'annuaire des marées pour connaître l'heure de la basse mer et emporter une montre. Il faut revenir 45 minutes après l'heure de la basse mer.
  • S'informer des prévisions météorologiques (s'abstenir en cas de brume annoncée ou d'orage). Se munir par précaution d'une boussole ou d'un GPS, en ayant effectué un repérage au préalable.
  • Etre accompagné.
  • Etre muni d'un téléphone portable (pour pouvoir contacter les services de secours. En l'occurrence, le 112 le numéro d'appel d'urgence européen pour demander toutes assistances maritimes).
  • Informer un membre de son entourage de l'heure approximative de retour (prévenir en cas de retard).
  • Avoir un équipement adapté. Proscrire la pêche pieds nus.

 

Pendant la pêche :

  • Eviter d'utiliser des sacs plastiques pour conserver les captures. Préférer un panier en osier ou un panier en plastique, de manière ce que l'eau puisse être évacuée.
  • Séparer les crustacés dans des compartiments ou des paniers différents.
  • Consulter l'annuaire des marées pour connaître l'heure de la basse mer et emporter une montre. Il faut revenir 45 minutes après l'heure de la basse mer.
  • Se méfier de certaines espèces : anémones, méduses, raies et vives.
  • Ne pas manipuler les engins suspects (bidons, ferrailles, débris divers, etc.).
  • Eviter de ramasser les coquillages fouisseurs (palourdes, praires, coques, etc.) posés sur le sable (ils peuvent être malades).
  • En cas de brume subite, remonter immédiatement en utilisant la boussole ou le GPS. A défaut, repérer la direction de la terre par l'observation du comportement des algues dans le courant ou en suivant les traces de roues de tracteurs.
  • En cas d'orage imprévu et brutal, se séparer des engins métalliques et remonter calmement en évitant les groupes de personnes trop importants. Au besoin au cœur de l'orage, adopter la position de sécurité (accroupi, recroquevillé sur soi).

 

 

A noter : quand on se trouve la limite de la basse mer, une légère écume la surface de l'eau indique que la mer commence remonter (visible sur la photo ci-dessous).

Après la pêche :

  • Laver ses captures à l'eau de mer.
  • Transporter et conserver ses captures au frais.
  • Consommer les coquillages dans les 24 heures.
  • Ouvrir les coquillages consommer crus au dernier moment (ne pas les stocker dans un réfrigérateur mais dans un endroit frais).

A noter : la cuisson permet seulement de réduire les risques microbiologiques, pas ceux liés la présence de toxines.

 

Source : Texte Ministère de l’écologie du développement durable et de l’énergie